20 octobre 2011

Le bruit et l'odeur

Lecteur salarié, tu n'en as rien à faire, mais dans les annonces de la bourse aux locaux commerciaux de Paris, on peut lire que  "les commerces liés au sexe, et plus généralement, les activités générant des nuisances par le bruit ou l’odeur" n'ont qu'à aller se faire voir à Saint-Denis, Bobigny ou Trifouillis-la-jolie.Ce n'est pas de la faute de ce pauvre bailleur, mais le Parisien, le Toulousain, le Bordelais, et plus généralement le Bistrotlandais fantasme plus qu'il ne désire une vie culturelle et sociale.  C'est la... [Lire la suite]
Posté par rasputain à 11:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 mai 2011

Midi à Paris

Juillet en avril, déficit hydrique généralisé, pelouses lasses et tongs cramées, et vas y le seuil de vigilance de Véolia-eau, et vas y la Marne et la Seine qui coulent bas sur des nappes sèches, et vas y le néojongleur à bouc taillé qui flambe au quai de Loire parmi les bouffeurs de quiches anisés... Franchement si l’on trouvait un moyen de neutraliser l’odeur de la pisse, Paris serait paradisiaque. Minuit à Paris « That’s obscene » a murmuré la dame à côté de moi quand Gil Spender souffle à un Buñuel... [Lire la suite]
Posté par rasputain à 14:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 février 2010

Février 2010

Intermède matinal pour observer que les temps changent : voilà t-il pas que j'aime les gens ! Un peu. Hier encore les grèves des transports étaient des guerres civiles et pour le Francilien stoïque un point de vue imprenable sur l'étendue de l'indignité dont l'homme est capable. Or je suis là sur mon séant, à me réjouir de cette journée à la fois plus courte et plus longue par la force majeure des choses. Le temps de guerre m'a fait traîner un peu dans mon alibi ce matin. A la gare, à moitié endormie, j'achète un jus caféiné et me... [Lire la suite]
Posté par rasputain à 23:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,