Pour l'ivresse la vraie, il ne faut se laisser imbiber qu'avec des gens qu'on aime ou avec qui l'on se sent bien. L'ivresse éthylique est une fête où l'on s'oublie un peu, on laisse les autres nous toucher, l'esprit et le corps, même si ce contact là est très accessoire. C'est pas spécialement un temps pour l'amour, plutôt pour une forme de communion. Pas forcément joyeuse, pas forcément lucide, mais pas tellement hallucinée non plus.
L'alcool en tant que réconfort n'apporte aucune forme d'ivresse. C'est un analgésique tout à fait banal, que l'on consommerait comme n'importe quelle potion illicite, dure ou douce.
Quant aux cons, bah ils le restent une fois imbibés, c'est sûr. Ça se voit encore plus c'est tout.